bed-breakfast-napoli.com
Image default
Conseils

À la découverte du kitesurf : les règles de sécurité

Notez cet article

La pratique du kitesurf sans précaution peut être risquée et dangereuse autant pour le kitesurfer que pour les autres usagers de la plage. Voilà pourquoi l’apprentissage de la discipline est vivement recommandé et c’est aussi une des raisons pour lesquelles ce sport de glisse fait l’objet d’une réglementation assez stricte pour la sécurité de tous. Et afin d’éviter tout accident, il est également nécessaire de se renseigner sur les règles de priorité.

Quelques recommandations pour la bonne pratique du kitesurf

Lorsqu’on est débutant, il est fortement conseillé de pratiquer le kitesurf avec un encadreur ou à la limite une personne qui pourra vous aider en cas de souci. D’ailleurs, il est parfois utile de se faire aider pour le décollage et l’atterrissage de l’aile de traction.Avant d’envoyer votre voile au vent, il faut veiller à ce que l’aire de montage, d’envol et le lieu où vous souhaitez la poser soient bien dégagés pour ne pas déranger les autres pratiquants et respecter tous les utilisateurs de la plage.

Afin de rider en toute sécurité, il est également nécessaire de respecter les zones de navigation. Il est préférable de ne pas naviguer en dehors des 300 mètres et c’est interdit dans les zones de baignade. En France, seuls la Préfecture Maritime par dérogation ou un arrêté municipal peuvent autoriser la pratique du kitesurf à une vitesse dépassant 5 nœuds.

Le respect des règles de priorité et du public

Il faut déjà savoir que lorsqu’on a la priorité, il faut garder la même trajectoire. Ces règles permettent une circulation libre de tous les kiters.

La première règle de priorité consiste à laisser passer le rider qui part de la plage. Le principe vient du fait que celui qui est à terre est plus exposé à un vent plus turbulent que celui sur l’eau. En outre, pour éviter la collision entre deux kitesurfers qui font face, la priorité est donnée à celui qui a le vent à tribord (avec l’aile sur la main gauche).

Si deux riders vont dans la même direction, le plus lent dispose de la priorité, car le plus rapide qui vient de par derrière a une meilleure vision s’il veut dépasser. D’autre part, un rider qui surfe une vague détient la priorité, car en effectuant cette figure, l’aile est moins maniable.

Pour assurer la sécurité du public, il est essentiel de leur mettre en garde sur la puissance de l’aile et de leur montrer la conduite à tenir s’ils veulent assister un rider en difficulté.

Connaître son environnement et les conditions de navigation

Avant d’aller rider, il est nécessaire de se mettre au courant des prévisions météorologiques locales de la journée. Cela vous permettra d’adapter votre navigation et votre matériel. Si vous sentez que la voile de traction semble être difficile à manipuler à terre, il est préférable de ne pas naviguer. Il en est de même si vous voyer un orage venir.

Malgré toutes ses précautions, on n’est jamais à l’abri d’une avarie matérielle ou d’une malchance météorologique. D’où la nécessité de suivre une formation d’autosauvetage pour atteindre le rivage sain et sauf.

Les nouvelles règles de sécurité du kitesurf en 2019

Que vous pratiquiez le kitesurf à Madagascar, au Brésil ou dans n’importe quel autre pays, les règles établies par Fédération Française de Vol Libre peuvent toujours être appliquées. Ces mises à jour concernent :

  • la limite de navigation en kitesurf : il est strictement prohibé de rider la nuit
  • l’utilisation de matériels de sécurité : obligatoire si vous comptez rider au-delà d’un périmètre de 300 mètres d’un abri.
  • l’obligation de marquer sa voile par une inscription d’au moins 1 cm de hauteur

Related posts

Les meilleurs endroits à visiter en Guyane

administrateur

Quelques conseils pour voyager en toute sérénité depuis Nantes

administrateur