bed-breakfast-napoli.com
Image default
Naples

Découvrez l’histoire fascinante du quartier de Sanita/Materdei à Naples, un lieu imprégné de mystère et de rencontres avec l’au-delà

Découvrez l’histoire captivante du quartier de Sanita/Materdei à Naples, un lieu imprégné de mystère et de rencontres avec l’au-delà. Niché au cœur de la ville italienne, ce quartier historique regorge d’anecdotes fascinantes sur la mort et les esprits qui hantent ses rues pittoresques. Les maisons colorées et les petites ruelles étroites cachent des secrets anciens, où les histoires d’apparitions spectaculaires et de phénomènes inexpliqués sont monnaie courante. Explorez les légendes urbaines qui ont donné à Sanita/Materdei sa réputation énigmatique, des rencontres avec des fantômes aux rituels mystiques.

L’origine du quartier de Sanita/Materdei

Le quartier de Sanita/Materdei à Naples est ancré dans l’histoire. C’était autrefois le centre de culte des camorristes et des mafieux. De nombreux prêtres et cloisonnés y vivaient également. Il était considéré comme un lieu sombre et dangereux. Les habitants ont subi des années de violence, de peur et de brimades. Le quartier est aussi connu pour ses défis sociaux qui ont mené à une augmentation du taux de criminalité et à des crises sanitaires en constante augmentation. De nombreuses personnes se sont retrouvées sans emploi et sans logement, ce qui a entraîné une plus grande pauvreté. La corruption, la drogue, le crime organisé, la prostitution et les gangs ont étouffé cette communauté pendant des années. Les habitants du quartier ont vu leurs rues se remplir de drogues, de violence et d’intimidation.

L’influence de la mort et du surnaturel dans le quartier

Le quartier de Sanita/Materdei à Naples est une destination surprenante pour tous ceux qui souhaitent s’immerger dans la culture napolitaine. Un lieu où l’on trouve des traces de l’influence de la mort et du surnaturel, non seulement dans les murs des monuments mais aussi dans les rues et les places. La présence de ces symboles est visible à partir des cimetières, des antiquités et autres artefacts qui sont présents dans le quartier.

Dans cette partie de Naples, la mort est un sujet récurrent qui se retrouve dans les œuvres d’art et autres objets culturels. On y trouve par exemple une statue représentant le dieu grec Hadès, monstre à trois têtes, entourée de quatre statues représentant les personnages tragiques du mythe de Déméter et Perséphone. De plus, le cimetière monumentale Sanita porte le nom du dieu des enfers qui garde les âmes des morts.

Le quartier possède un patrimoine riche en termes de magie et de superstition. Il abrite un grand nombre de bâtiments consacrés aux cultes religieux et aux pratiques ésotériques. Par exemple, on y trouve un temple vaudou très connu ainsi que plusieurs lieux dédiés à la sorcellerie et à la divination.

Les légendes et les histoires mystérieuses associées à Sanita/Materdei

Le quartier de Sanita/Materdei à Naples est entouré de légendes et d’histoires mystérieuses. Les rumeurs sur les esprits maléfiques qui hanterait les rues anciennes sont bien connus des habitants. On raconte que pour des raisons obscures, celui qui dérange le fantôme maudit sera puni par la mort. Certains ont même rapporté des apparitions de spectres, qui erraient dans les rues à la tombée de la nuit.

L’une des plus célèbres légendes du quartier est celle concernant la maison de « la Dame en Blanc ». Selon cette histoire, une femme en robe blanche recherche désespérément quelque chose dans les rues et les bâtiments du quartier. Personne ne sait ce qu’elle cherche exactement, mais ceux qui sont assez courageux pour l’approcher voient une apparition lugubre qui disparaît dans la nuit.

Une autre légende urbaine à propos de Sanita/Materdei raconte l’histoire d’un homme connu sous le nom de « le Fantôme Noir ». Il s’agit d’un être surnaturel qui se promène dans le quartier accompagné par une meute de chiens noirs. Ce mystérieux personnage est censé régner sur le quartier et punir ceux qui font le mal ou violent ses règles silencieuses.

Les histoires et légendes associés à Sanita/Materdei ont fasciné génération après génération. Beaucoup de gens viennent visiter le quartier juste pour voir si les légendes sont vraies ou non. Malgré tout, il n’est pas recommandé aux visiteurs curieux de s’aventurer trop profondément dans cet endroit car on ne sait jamais ce que l’on peut trouver.

Les célébrités enterrées dans le quartier

Materdei, un quartier à Naples, est connu pour ses belles églises et ses maisons anciennes. Mais ce qui fait l’originalité de ce quartier, c’est sa fameuse nécropole. La nécropole de Materdei abrite quelques-unes des plus grandes célébrités italiennes, dont l’un des plus connus est le peintre Giacomo Jacuzio. Il est enterré dans la niche bien visible du tombeau familial située près de l’église Santa Caterina a Chiaia.

Maria Clementina Sobieska d’Autriche, princesse et archiduchesse d’Autriche, est aussi enterrée ici. Elle a trouvé sa place dans la chapelle Sanita Caterina. Elle était mariée au roi Charles III de Naples et avait des liens très étroits avec la cour napolitaine. Cependant, elle n’est pas la seule princesse à avoir été enterrée à Materdei. On trouve également le tombeau de Vittoria Colonna, la princesse et marchioness de Pescara. Son tombeau se trouve à l’intérieur de l’église Santa Maria di Portosalvo en face de celui de son frère.

L’une des figures les plus emblématiques du quartier est le chanteur Giuseppe Di Stefano, considéré par certains comme le plus grand ténor espagnol de tous les temps. Il repose au cimetière San Gennaro où se trouve également sa femme Zinaida Kibalchich-Di Stefano enterrée juste à côté de lui. Son tombeau est recouvert d’un grand manteau blanc et bordée par des fleurs fraîches tous les jours.

La préservation de l’héritage historique et culturel de Sanita/Materdei

Le quartier de Sanita/Materdei à Naples est un lieu riche en histoire et culture. Une variété de patrimoines y sont préservés, depuis l’architecture ancienne jusqu’aux festivals célébrant cet héritage. Les bâtiments anciens, tels que l’Église des Dames religieuses della Misericordia, la Maison des Évêques de Sanita et le Palais Caracciolo, sont un moyen pour les visiteurs de comprendre comment le passé a formé le présent. Les «vieilles rues» sont également très populaires, notamment celles qui mènent à l’Église de Sanita, où se trouvent les plus grands monuments napolitains. Cet itinéraire aide les voyageurs à visualiser le quartier tel qu’il était autrefois.

Les festivals influencent fortement la culture locale et sont une partie importante du patrimoine historique et culturel de Sanita/Materdei. Le plus important d’entre eux est le Festival International des Arts Populaires qui se déroule chaque année pendant une semaine entière et qui réunit des artistes, des musiciens et des artisans venus du monde entier. Des spectacles et des concerts en plein air sont organisés dans les rues principales du quartier tandis que les locaux participent aux nombreuses activités mises en place par l’organisation.

La faune et la flore exceptionnelles trouvées dans ce quartier particulier contribuent grandement à sa richesse culturelle. Les rues regorgent d’espèces rares, tels que les colombes, les tourterelles, les faucons et les corneilles comme icônes du patrimoine vivant de Sanita/Materdei.

Related posts

Le Cimetière delle Fontanelle à Naples : Un voyage fascinant dans l’histoire macabre de la ville

Irene

Salerno, le joyau caché de la côte amalfitaine : découvrez le charme authentique près de Naples

Irene

Découvrez l’histoire fascinante de Castel Sant’Elmo à Naples, une forteresse majestueuse perchée sur la colline Vomero

Irene

Positano : un paradis pittoresque sur la côte Amalfitaine

Irene

Découvrez les trésors cachés de Naples : explorez les souterrains fascinants de la vieille ville

Irene

Dénichez des trésors cachés : Explorez les marchés aux puces, brocantes et friperies de Naples !

Irene